Un nouveau mot s’ajoute à notre lexique Anglophone : Le Call-to-Action (= appel à l’action). Mais de quoi peut-il bien s’agir ?

Vulgairement dit, ce sont ces gros boutons rouges/ bleus / verts que l’on retrouve sur tous les sites Web. Ces mêmes boutons qui vous incitent à cliquer dessus avec un verbe tel que “télécharger”.

Il font parti intégrante du design de votre site, et ont le pouvoir de vous faire générer énormément de contacts. Car oui, il s’agit d’un outil de génération de leads indispensable pour votre site web.

Dans cet article nous donnons l’intérêt du Call-to-Action dans un contexte btob. Il n’est pas question ici du CTA classique “acheter dès maintenant” d’un site e-commerce.

La définition du Call-to-Action

Comme nous le disons plus haut, ce fameux bouton est souvent mis en valeur sur la page d’un site Web ou d’un mail

Son rôle ? Il incite un visiteur à ce qu’il clic dessus en échange d’une offre. L’intérêt est :

  • Qu’il obtienne un contenu à forte valeur ajoutée 
  • Que vous récoltiez des informations sur ce dernier comme une adresse mail ou un numéro de téléphone

Vous l’avez compris, cet outil est loin d’être anodin, et possède un réel intérêt stratégique pour les sites web.

Cet “échange” sert à convertir ce dernier en lead et donc, de le faire avancer dans le tunnel de conversion.

Les objectifs du Call-to-Action

Son objectif principal est avant tout de faire interagir un visiteur.

S’il clic c’est qu’il mort à l’hameçon. S’il mort à l’hameçon, c’est bien que l’asticot l’intéresse (je fais allusion à votre contenu bien évidement).

homme tenant une canne à pèche et tournant la manivelle pour amener le poisson vers lui

Mais d’ailleurs, quel type de contenu attend un visiteur lorsqu’il clic sur un Call-to-Action ? En voici un début de réponse : 

  • faire un devis
  • télécharger votre guide
  • obtenir des conseils via un RDV téléphonique 
  • une démo de votre outil

Il s’agit de la méthode classique de conversion d’un leads. C’est pourquoi le CTA a un rôle important, il doit être vu et donner envie de cliquer dessus.

Nous le comparons souvent à une vitrine d’un magasin physique. S’il n’est pas bien présenté, cela a pour conséquence la perte de nombreuses ventes. 

Les différents CTA

Parlons maintenant des formats, on en distingue 2 en particulier qui possèdent des finalités assez différentes :

  • Le CTA rectangulaire classique : c’est le modèle le plus simple, très utile pour mener à un appel téléphonique ou rediriger vers une autre partie d’un site web (= blog / présentation de l’offre…). Il redirige plutôt vers une page classique 

call-to-action de l'outil hubspot

call-to-action de l'outil mailchimp

 

cold-to-action exemple par hubspot

cold-to-action exemple de leadfox

Les deux premiers CTA classiques sont des exemples de Hubspot et Mailchimp. Les deux suivants (pour convertir) sont réalisés par Hubspot et LeadFox. Ce sont de parfaits exemples qui remplissent les caractéristiques à avoir pour performer.

Le mieux est de produire différents contenus premium pour toucher les différents besoins des visiteurs. Les CTA doivent par la suite être personnalisés en fonction de chaque offre

Dans ce cas, nous conseillons d’utiliser une image de présentation en rapport avec le contenu téléchargeable. Par exemple d’un livre s’il s’agit d’un e-book ou d’une page excel s’il s’agit d’un document de calcul par exemple.

call-to-action de l'outils SEMrush

Quelques conseils pour avoir un CTA performant

Produire un Call-to-Action qui marche n’est pas si simple qu’on ne le croit. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour rendre celui-ci attrayant.

photo d'un hlm dans la nuit avec des lumières bleu et trois fenetre éclairé en rouge rappelant un call-to-action

Choisissez bien ses caractéristiques  

Il existe 3 facteurs clés pour le bon fonctionnement d’un CTA :

  • Sa couleur : il possède une couleur vive (et différente de la couleur principal du site), se remarque facilement parmi le design du site et conserve le ton de l’entreprise 
  • Sa forme et sa taille : les formes géométriques sont très appréciées (rectangulaire en particulier). Il ne doit cependant pas prendre trop de place sur une page.
  • L’emplacement : le CTA peut être placé à peu près n’importe ou. Sans trop en abuser, nous recommandons d’en positionner un sur votre page d’accueil (au dessus de la ligne de flottaison) et un second à chaque fin d’article. 

Rendre le CTA “interactif” est aussi un point à optimiser. Lorsque votre curseur arrive dessus, celui ci grossi ou change de couleur. Il permet à l’utilisateur de comprendre que le bouton est “cliquable”

photos des casiers rectangulaires d'un lycée pris de face avec des couleurs rappelant celui d'un call-to-action

Faites un Call-to-Action par offre 

Cet outil est aussi pour le visiteur un moyen de se déplacer sur votre site. Indiquer le bénéfice engendré par ce passage à l’action sur le CTA est par conséquent recommandé

Voici comment peut être mis en place un CTA pour :

  • Un appel téléphonique : présentez en une phrase simple le bénéfice des conseils que vous présenterez à votre interlocuteur
  • Le téléchargement d’un guide : montrez à quel point votre guide est la solution à leurs problématiques, n’hésitez pas à mettre en avant votre expertise
  • Une demande de démonstration : présentez quelques problématiques courantes qui seront traitées dans votre vidéo de présentation 

Chaque CTA est une réponse à un problème de votre visiteur. C’est pourquoi vous devez absolument faire un CTA qui correspond à un unique contenu

Un call-to-action utilise les bon mots 

Pour inciter l’utilisateur à cliquer, nous vous conseillons d’introduire des verbes d’action voir même l’impératif. Ils dynamisent le contenu et créent une “tension” qui le force à agir.

On retrouve régulièrement des verbes comme :

  • “Téléchargez” notre guide pour gagner en leads qualifiés 
  • “Rejoignez” l’équipe des entreprises qui performent dans…
  • “Découvrez” l’inbound marketing et générez 10 leads/ jours

Avec un texte en couleur bien distinct à celle du bouton, il donne du contraste et donc plus d’impact

photo d'une vague de bord de plage finissant le tonneau et aillant un impact similaire à celui d'un call-to-action

Des mots comme “Gratuit”, “Gagner” ou encore “Besoin” sont aussi utiles pour prouver le bénéfice du contenu qu’obtiendra le visiteur. 

Si vous bénéficiez de chiffres et statistiques, intégrez-les dans vos CTA. Ils donnent davantage de crédibilité et prouvent une fois de plus votre connaissance du domaine.

Parler directement à sa cible est un également bon moyen pour rendre l’approche plus personnelle et donner une impression de proximité.

Un CTA qui marche est un CTA qui test en permanence   

Car oui, lorsque vous mettez votre CTA en place, il n’obtient pas toujours les résultats que vous attendez.

Notre conseil ? Faites de l’AB testing (beaucoup). Modifiez l’emplacement, les mots et toutes les caractéristiques que nous citons au-dessus. Il suffit parfois d’un petit détail pour que votre Call-to-Action se mette à convertir en masse

Analysez leurs performances puis peaufinez les encore et encore. C’est aussi ça l’avantage du web, toutes les données sont analysables. De la performance de votre CTA au ROI de votre stratégie de leadgen

Hubspot, ActiveCampaign ou LeadFox vous permettent de les créer facilement. Vous pouvez par la suite suivre leurs performances (nombre de vues / taux de clic / taux converti) et les évaluer à travers ces outils. 

Vous souhaitez mettre en place un système de génération de leads mais ne savez pas par ou commencer ? N’attendez plus et prenez rendez-vous avec un conseillé Lead Generator pour échanger par téléphone et trouver dans votre contexte des axes d’améliorations.