La landing page est surement un terme qui fait écho à ceux qui disposent d’un site web.

Pour aujourd’hui, nous décortiquons ce nouveau mot très fréquent dans le milieu du marketing digital.

La définition 

De l’anglais “landing” qui signifie “atterrissage”, la “landing page” ou “page d’atterrissage” est la page sur laquelle est redirigée un visiteur après un clic sur un lien ou un Call-to-Action.

Comme vous pouvez vous en douter, c’est aussi un incontournable outil de prospection (et automatisé).

La machine à conversion

Appelée aussi “page de destination”, elle est bien souvent l’étape finale du parcours d’un visiteur sur un site web. En effet, elle est utilisée par les marketeurs pour convertir un visiteur intéressé en “lead” (contact qualifié) via un formulaire de contact ou de téléchargement.

Et oui, vous avez bien compris, c’est grâce à cet outil que vous générez les leads.

Sous un autre angle, c’est aussi le moment où le visiteur va se séparer de sa souris pour taper sur son clavier. En terme d’interaction, c’est le signe le plus fort que l’on puisse obtenir

L’unique but de la landing page est donc de convertir la personne en lead. De part son contenu ou son design, obtenir 100% de taux de remplissage du formulaire est la priorité.   

Le process de conversion s’établit de cette façon : 

Visite une page web > Clique sur le CTA > rempli la landing page > Obtient le contenu à fort valeur ajoutée  

tunnel d'un vaisseau spatial avec des lumières bleus et composé de métaux

L’attente du visiteur 

Lorsque le visiteur remplit le formulaire, il attend en retour un contenu à fort valeur ajoutée tel que : 

  • un guide / e-book 
  • l’abonnement a une newletter 
  • le test d’un logiciel 
  • l’inscription à un webinar

On appel également ces types de contenus des “lead magnet”.

Cette stratégie fait partie intégrante à l’inbound marketing qui, pour rappel consiste à donner avant de recevoir. En l’occurrence, on donne du contenu (via le blog, la chaîne YouTube ou les réseaux sociaux..) avant de recevoir les informations du visiteurs.

Une fois le formulaire remplit et envoyé, les données s’intègrent automatiquement dans votre CRM. Vous voilà avec des leads tout frais ! 

Les caractéristiques et facteur clé de succès d’une landing page ? 

Une fois que le visiteur clic sur le CTA et arrive par la suite sur cette landing page, votre boulot d’optimisation commence.

photo de paruchutistes pris en plein vol et allant atterrir comme les visiteurs sur une landing page

Les caractéristiques d’une landing page 

Effectivement, on y trouve un formulaire avec certaines caractéristiques à mettre en place : 

  • Le formulaire est court et direct : demandez uniquement les informations qui vous sont nécessaires. Nous conseillons de recueillir entre 4 et 5 informations tel que l’adresse mail, le nom de l’entreprise, la fonction, le nom et prénom, le numéro de téléphone
  • L’offre et le bénéfice consommateur sont présentés avec précision : le but est ici de rassurer le visiteur. Vous lui prouvez une nouvelle fois que ce contenu va répondre à son besoin. Intégrez-y une vidéo, une image de présentation ou encore des avis clients 
  • Les CTA sont percutants : on vous invite d’ailleurs à consulter notre article à ce sujet. Pour la landing page, utilisez des tournures de phrase qui incitent à l’action 
  • Restez simple : il n’y a pas besoin de 300 informations sur cette page. Soyez direct et minimisez le contenu. N’y intégrez aucun lien ou autre promotion, le potentiel lead doit rester “focus” sur l’offre

Il est fréquent de voir des landing page qui cherchent à “isoler” le visiteurs. C’est-à-dire qu’une fois atterri sur celle-ci, la barre de menu du site et tous les autres CTA qui permettent de retourner en arrière ne sont plus disponibles.

Vous avez bien compris, le but est bel et bien de forcer ce dernier à s’inscrire en lui supprimant les choix de sortie. De cette façon, il reste concentré sur le remplissage du formulaire. 

On vous l’accorde, cette méthode n’est pas très “inbound”. 

La landing page dans différents contextes 

La “landing page” peut être utilisée également dans d’autres contextes qu’un site web, notamment :

  • au sein des campagnes d’annonces sponsorisées (Google Adwords)
  • dans les autres formes de publicité payantes telles que le display (bannières)
  • via les campagnes emailing d’acquisition ou de lead nurturing

La landing page permet aussi de faire des phases de “test” pour une entreprise. Prenons l’exemple d’une PME qui souhaite lancer un produit Y. Afin de tester rapidement la demande potentielle de ce produit, elle met en place une landing page. 

Sur celle-ci, elle y intègre une présentation du produit et demande par la suite les coordonnées des personnes intéressées. 

L’intérêt est double, elle pourra connaitre la demande sur ce produit et en même temps recueillir des leads. C’est le jackpot si les visiteurs manifestent un intérêt pour ce produit Y.  

photo de jeux de carte mis en désordre à plat

Optimiser optimiser et encore optimiser 

Pas besoin de vous faire un dessin, l’A/B testing est une nouvelle fois de la partie.

Essayer chaque semaine de nouvelles mises en page, analysez puis optimisez. Voici quelques trucs et astuces qui vous feront gagner du temps :

  • Mettez le formulaire au-dessus de la ligne de flottaison : les utilisateurs détestent scroller, d’ou l’importance de tout intégrer au-dessus de la ligne de flottaison
  • Pensez à soigner l’expérience utilisateur mobile : tout comme votre site web, la page doit être responsive et charger rapidement
  • Effectuez une landing page par offre : tout comme le CTA, chaque landing page est créée et optimisée pour une unique offre 

Les landing page ont un pouvoir exceptionnel sur les sites web. Plus vous multipliez les offres et donc les landing page, plus vous multipliez vos chances de générer des leads.

Les entreprises constatent en moyenne une augmentation de 55 % de leurs prospects lorsqu’elles passent de 10 à 15 landing pages (Hubspot). Et sur l’ensemble des entreprises B2B qui utilisent des landing pages, 62% en ont moins de 6.

Nous sommes d’accord avec vous, c’est beaucoup. Mais en vue des résultats présentés, l’investissement n’en vaut-il pas le détour ? 😉 

Les outils pour créer votre landing page 

Il est normal de se demander avec quoi construire une landing page ou encore, s’il est difficile d’en créer une.

On vous annonce deux bonnes nouvelles, une multitude d’outils existent. Ils sont même pour la plupart relativement simple et intuitif dans leurs utilisations

En voici une petite liste :

  • LeadFox
  • MailJet
  • Launchrock
  • WordPress
  • Instapage
  • Unbounce
  • ClickFunnels

Des outils “tout en un” comme Active Campaing, Hubspot ou encore SalesForce intègrent aussi la création de pages de destination.

En général, la création d’une landing page est assez rapide. Mais comme dit plus haut, le plus gros du travail reste la phase de test et d’optimisation. 

Vous souhaitez obtenir plus d’information sur la création d’une landing page ? Ou peut être cherchez vous simplement un outil simple pour en créer une ? Si vous avez des questions n’hésitez plus et prenez un rendez-vous avec un conseillé Lead Generator pour obtenir des réponses.